monter un détenteur

Comment monter un détenteur de plongée ?

Lorsqu’on débute en plongée sous-marine, il se peut qu’on soit confronté à quelques difficultés. Comme par exemple se retrouver en galère face à sa bouteille de plongée le détenteur dans les mains et ne rien y comprendre. Pas d’inquiétude, nous vous avons préparé un petit guide rapide afin de monter efficacement votre détenteur de plongée.

Guide du montage du détenteur de plongée

L’installation de votre bouteille est l’une des premières compétences à comprendre et à bien maîtriser dans le cadre de votre formation initiale en plongée. Quel que soit votre niveau de plongée, cette préparation est fondamentale pour le bon déroulement de votre plongée. Cela vous permettra d’être autonome lorsqu’il s’agit d’utiliser votre équipement.

Cette préparation se déroule en quatre sections :

  • positionnement du détenteur
  • placement des régulateurs sur le réservoir
  • ouverture et vérification de la pression à l’aide du manomètre
  • vérification du tout avant de sauter dans l’eau.

Le réglage du réservoir

detenteur INT

Il faut déjà savoir qu’il existe deux types de raccord sur le marché pour lier votre réservoir et votre détenteur. Le raccord DIN ( Deutsches Institut Normung) ou le raccord INT. Cette vanne influence la manière dont votre régulateur sera connecté à votre bouteille.

Et avant de vous lancer dans l’installation de votre réservoir, il faut penser à vérifier sa pression à l’aide d’un manomètre. Le but est juste d’éviter d’installer votre détendeur sur un réservoir à moitié vide et de ne le réaliser qu’au moment des vérifications avant plongée. En principe, la pression moyenne dans un réservoir est de 200 bar.

Installer le dispositif de contrôle de flottabilité

Une fois que les vérifications mentionnées ci-dessus sont effectuées, il faut maintenant installer le dispositif sur le réservoir. Un petit conseil pour bien le faire, la sortie de la vanne doit se situer face à l’utilisateur pour faciliter l’installation. Attention, certains gilets ont deux sangles : la première contient le réservoir, tandis que la seconde est pour la sécurité.

Ensuite, il est possible d’installer le détenteur sur le réservoir en faisant glisser les deux sangles sur la valve. Pour verrouiller la sangle au bon niveau, on peut généralement utiliser la mesure suivante : 3 doigts sous l’épaule du réservoir. La dernière étape consiste à verrouiller définitivement la sangle en place.

Une fois l’installation terminée, on passe à la vérification en soulevant le tout à l’aide de la poignée, ce qui permettra de s’assurer que le réservoir est bien en place. Ceci assurera également l’équilibre dans l’eau, tout en assurant un meilleur confort pendant la plongée.

Installer les régulateurs

Le premier étage comporte généralement quatre tuyaux : le tuyau pour le régulateur principal, le tuyau jaune pour le régulateur de secours (ou le « poulpe »), le tuyau pour le manomètre et le tuyau pour le système direct utilisé pour gonfler votre gilet stabilisateur.

Afin de ne pas confondre les tuyaux lors du montage, il est conseillé de rester derrière le réservoir. Le tuyau pour le régulateur principal doit être dans la main droite, tandis que le tuyau pour le gonfleur sera dans la main gauche. Ensuite, il est possible d’aligner les filetages du premier étage et de la vanne du réservoir et de visser l’ensemble au maximum. (Pas besoin de resserrer trop non plus, la pression fera le reste !)

Il reste a brancher le tuyau pour le système direct du gonfleur du gilet (il se compose d’un tuyau ondulé et d’un mécanisme de purge qui vous permettra de gonfler ou de dégonfler le gilet stabilisateur). Le tuyau du système direct est connecté comme un tuyau d’arrosage de jardin, il suffit de retirer l’anneau et tout se met en place.

Il ne reste plus qu’à ranger correctement les tuyaux ; celui du système direct longe le tube ondulé, tandis que le poulpe peut être fixé au gilet ou maintenu en place par un clip pour maintenir le poulpe ou les tuyaux. Le manomètre doit être disponible pour un accès facile sous l’eau.

Ouverture et contrôle du manomètre

C’est installé. Avant de se jeter à l’eau, il faut impérativement faire un contrôle de sécurité. Il suffit d’ouvrir la vanne au maximum et, à l’aide du manomètre, de vérifier la pression.

Une fois tout installé, il faut vérifier que tout l’équipement fonctionne correctement, le gonfleur, le régulateur principal, le poulpe, la position du manomètre, la purge et, éventuellement, tous les équipements supplémentaires nécessaires pour votre plongée. Comme les hélices du scooter sous-marin ou l’étanchéité de l’appareil photo.

Maintenant, vous savez comment installer votre réservoir ! Je vous encourage néanmoins, vous et votre copain, à vérifier l’équipement de chacun et à le faire valider par votre responsable de plongée avant chaque plongée. Ces étapes sont cruciales pour votre sécurité, votre confort et pour les autres plongeurs de votre groupe. Préparer correctement votre équipement vous assurera un confort de plongée, ce qui est un élément essentiel de ce sport.

Laisser un commentaire