La législation pour utiliser un scooter sous-marin

Les navigateurs ayant eu des accrochages avec des loueurs de scooter sous-marin pourraient vous en parler longuement. Les loueurs de scooter sous-marin surf sur un magnifique vide juridique et louent des machines parfois bien trop puissantes à des plongeurs non initiés.

Alors non seulement, c’est dangereux pour le plongeur mais, c’est aussi un grand problème pour les plaisanciers. C’est pourquoi nous vous proposons de revoir les règles de bonnes conduites et les choses à éviter lorsque vous faites du scooter sous-marin.

La législation autour du scooter sous-marin

Il n’existe toujours pas de mesure concrète concernant les propulseurs. Il s’agit d’un grand problème que certains loueurs peu scrupuleux n’hésitent pas à exploiter.

Il serait dommage que la pratique de la plongée en scooter sous-marin soit réduite à cause de ce vide juridique et des accidents (de plus en plus fréquents) qu’elle génère.

Nous ne manquerons pas de mettre à jour l’article dès lors qu’une loi entrera en vigueur concernant spécifiquement les propulseurs sous-marin.

Pour le moment, la loi sur les engins de plage s’applique aux scooters sous-marin.

Les règles à respecter pour le plaisir de tous.

Pour palier à ce manque de législation en France, rappelons simplement quelques règles de bon sens :

  • Rester visible
  • Ne pas foncer tête baisser hors des zones de baignades (pour les locations)
  • Respecter l’environnement
  • Rester attentif aux autres plongeurs
  • Etre initier à la plongée sous marine

Cela semble évident pour un plongeur expérimenté mais ce n’est peut-être pas le cas de tout le monde.

Le scooter sous marin au service des plongeurs

Ne l’oublions pas, le scooter sous marin est un équipement complémentaire du plongeur. L’une de ses premières fonctions est de venir en aide à un plongeur apnéiste en danger afin de le remonter rapidement à la surface.

Les équipes de sécurité se servent de ces outils et il serait scandaleux de devoir les limiter à causes de pratiques irrégulières de vacanciers.

Le scooter sous marin pour tous

Oui et non. C’est génial d’ouvrir ce marché au grand public, cependant il ne faut jamais oublier que la pratique du scooter sous marin comporte des risques. Des risques liés à la décompression rapide, des risques de pannes techniques…

La plongée est un sport nautique qu’il faut connaître. Et les propulseurs s’inscrivent dans cette pratique nautique. Il est préférable de décliner une virée en scooter sous-marin si vous n’avez jamais plongé. Car la tentation est grande de suivre le mouvement et de dépasser vos limites rapidement sans même en avoir conscience. L’accident est alors très vite arrivé.

Il faut toujours plonger à plusieurs et surtout lorsqu’on débute avec un scooter sous-marin.

Les propulseurs accessibles se multiplient sur le web, la pratique devrait sans doute complétement exploser dans les années à venir.

Laisser un commentaire